French English Retour Retour

Le mur de Chicon - Witloof (Belgique)


Alban Biaussat

Instaurée au début des années 1920, la frontière linguistique définitivement fixée en 1962-63, détermine la langue administrative et, à partir de 1970, les limites des entités fédérées de la nouvelle Belgique fédérale. Produit de l’histoire et des occupations étrangères successives, cette pseudo-frontière est née d’un compromis politique entre les communautés francophone et néerlandophone, les deux principales communautés linguistiques du pays. En plusieurs endroits du territoire, notamment autour de Bruxelles, des rivalités persistent aujourd’hui, alimentées par des considérations économiques et identitaires qui servent de relais à l’expression de nationalismes et de tentations séparatistes au cœur de l’Europe. Ce projet photographique entend représenter le territoire de cette division. Une dose de dérision indispensable espère contribuer de manière originale à souligner les thèmes récurrents de désaccords, ainsi que les principaux mythes de compréhension qui prévalent de part et d’autre de cette frontière interne, que certains ont nommé «le mur de chicons». Légume inventé par hasard lors de la création de la Belgique unifiée en 1830, des images de chicons (« witloof » en néerlandais, « endive » en français) ont été projetées au sein de ces paysages. A l'époque de la Révolution belge, dans un contexte de violence politique où les soldats des armées européennes sous-alimentés s’accaparaient les récoltes locales, un cultivateur de Schaerbeek (une commune proche de Bruxelles) a choisi de replanter sa production dans sa cave. Quelques semaines plus tard, en l'absence de photosynthèse, naissait un bulbe blanc, comestible, le chicon ! Cette installation visuelle fait ainsi écho à un élément fortuit de l'unification du pays, et agit comme un clin d'oeil à la dimension surréaliste du processus actuel de séparation de l’Etat, surréalisme devenu par ailleurs la marque identitaire de la Belgique, en art comme en humour ou en politique. Ce projet a bénéficié du soutien amical et expert de Stéphane Rillaerts, auteur de plusieurs études sur la frontière linguistique belge.


 

Alban Biaussat / Picturetank BIA0396138

Doubles symboles nationaux à Mouscron (Moeskroen). Cette commune francophone est passée en Wallonie en 1963 et a conservé des facilités linguistiques pour la minorité néerlandophone. Elle abrite aussi une école flamande, qui a toujours su se tenir à l’écart des conflits communautaires.

Mouscron, Belgique - 24/04/2011

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. Infos : +33(0)143 15 63 53. Pour toutes utilisations éditoriales et culturelles respectant légende et contexte. Avec autoristation signée ou orale.

 

Alban Biaussat / Picturetank BIA0396167

Pavillon à Wemmel, commune flamande à facilités linguistiques pour les francophones située à l'ouest de Bruxelles.

Wemmel, Belgique - 09/05/2011

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. Infos : +33(0)143 15 63 53. Pour toutes utilisations éditoriales et culturelles respectant légende et contexte. Avec autoristation signée ou orale.

 

Alban Biaussat / Picturetank BIA0396094

Hoegaarden, ville qui a donné son nom à une bière blanche mondialement connue, est une ville flamande traditionnelle située juste au nord de la ligne linguistique.

Hoegaarden, Flandres, Belgique - 14/05/2011

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. Infos : +33(0)143 15 63 53. Pour toutes utilisations éditoriales et culturelles respectant légende et contexte. Avec autoristation signée ou orale.

 

Alban Biaussat / Picturetank BIA0396143

Station de train à Sint-Genesius-Rode (Rhode-St-Genèse), autre commune flamande à facilités proche de Bruxelles et limitrophe de la Wallonie. Réputée pour son cadre de vie et sa proximité de la forêt de Soignes, de nombreuses personnalités s'y sont installées. C’est le cas de Herman Van Rompuy, l'ancien Premier Ministre belge d'origine flamande et désormais Président de l'Union européenne. Le conflit communautaire y perdure pourtant, entre la Région flamande et une administration communale majoritairement francophone.

Sint-Genesius-Rode / Rhode Saint Genèse, Flandres, Belgique - 28/04/2011

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. Infos : +33(0)143 15 63 53. Pour toutes utilisations éditoriales et culturelles respectant légende et contexte. Avec autoristation signée ou orale.

 

Alban Biaussat / Picturetank BIA0396063

Pont ferroviaire traversant un parc désaffecté à Enghien, ville qui a su développer son bilinguisme et préserver la paix communautaire.

Enghien, Flandres, Belgique - 21/04/2011

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. Infos : +33(0)143 15 63 53. Pour toutes utilisations éditoriales et culturelles respectant légende et contexte. Avec autoristation signée ou orale.

 

Alban Biaussat / Picturetank BIA0396061

Chapelle ardente à Dworp (Tourneppe), une commune flamande du sud de Bruxelles.

Dworp (Tourneppe), Belgique - 20/04/2011

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. Infos : +33(0)143 15 63 53. Pour toutes utilisations éditoriales et culturelles respectant légende et contexte. Avec autoristation signée ou orale.

 

Alban Biaussat / Picturetank BIA0396064

Forêt près d'Eupen, la capitale de la communauté germanophone, à l'est de la Wallonie. Bien que la langue allemande y soit la langue administrative (avec facilités linguistiques pour les francophones), les neuf communes de la communauté germanophone appartiennent à la Région Wallonne. Il est régulièrement question d’en faire une Région à part entière.

Eupen / Clouse, Belgique - 15/05/2011

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. Infos : +33(0)143 15 63 53. Pour toutes utilisations éditoriales et culturelles respectant légende et contexte. Avec autoristation signée ou orale.

 

Alban Biaussat / Picturetank BIA0396105

A Kraainem, sous l'autoroute A3/E40. Une autre des six communes flamandes à facilités linguistiques pour les francophones, située à l'est de Bruxelles. Elle est devenue majoritairement francophone dès les années 1940.

Kraainem, Flandres, Belgique - 13/05/2011

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. Infos : +33(0)143 15 63 53. Pour toutes utilisations éditoriales et culturelles respectant légende et contexte. Avec autoristation signée ou orale.

 

Alban Biaussat / Picturetank BIA0396088

Herstappe est la plus petite commune de Belgique. Environ 80 familles, traditionnellement bilingues dans leur majorité, y vivent dans un environnement calme et bucolique. Après avoir changé plusieurs fois de langue administrative depuis les années 1920, la population se "flamandise" pourtant petit-à-petit, m'a confessé un fermier du coin, expliquant que les hommes vont « draguer la flamande » dans le chef-lieu voisin. La commune n’a pas pu être fusionnée en 1977 en raison de son régime de facilités linguistiques pour les francophones obtenu en 1963. Depuis lors, Herstappe étant trop petite pour maintenir un service de police, Tongeren/Tongres, la grande ville flamande voisine, a l’obligation d’employer un policier bilingue pour servir ses habitants. Mais celui-ci est demeuré injoignable depuis près d'un an, en arrêt maladie, dit-on. Le bureau communal du premier étage qui lui est réservé est ainsi resté inoccupé tout ce temps. Un bureau de poste occupe le rez-de-chaussée du bâtiment, où vient travailler une postière, également bilingue, de Tongres, chaque mercredi matin.

Herstappe, Flandres, Belgique - 04/07/2011

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. Infos : +33(0)143 15 63 53. Pour toutes utilisations éditoriales et culturelles respectant légende et contexte. Avec autoristation signée ou orale.

 

Alban Biaussat / Picturetank BIA0396100

Kelmis (La Calamine) - Ce village a fait l'objet de concurrence acharnée entre les puissance régionales européennes au début du 19ème siècle, désireuses de contrôler ses mines de métaux. Pour résoudre le conflit, la Belgique, la Hollande et l’Allemagne se sont accordées pour faire de ce village une mini « zone neutre » et indépendante, à l'intersection de leurs territoires. Intégré finalement à la Belgique en 1919 malgré une prédominance très forte de l’allemand au sein de sa population, ce village constitue désormais une des neuf communes de la communauté germanophone au sein de la Région Wallonne.

Kelmis / La Calamine, Flandres, Belgique - 15/05/2011

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. Infos : +33(0)143 15 63 53. Pour toutes utilisations éditoriales et culturelles respectant légende et contexte. Avec autoristation signée ou orale.

 

Alban Biaussat / Picturetank BIA0396125

Monument aux morts des deux Guerres Mondiales sur la place centrale de Linkebeek, une des six communes à facilités linguistiques réparties autour de Bruxelles. Parmi les mythes qui alimentent les rancoeurs communautaires, celui selon lequel les soldats flamands de la Grande Guerre devaient obéir aux ordres d’officiers francophones qu'ils ne pouvaient comprendre, les menant droit à la boucherie. Or, si les officiers de l’Etat-major venaient bien de familles nobles ou bourgeoises francophones de Flandre, qui méprisaient les dialectes flamands locaux, les sous-officiers de terrain étaient des gens du peuple qui parlaient la langue de leurs soldats. Cette construction historique, inventée dans les années 1920, traduit le besoin de revanche sociale de la population flamande très éprouvée par la guerre et marginalisée socialement dans une Belgique encore dominée par le français.

Linkebeek, Belgique - 19/04/2011

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. Infos : +33(0)143 15 63 53. Pour toutes utilisations éditoriales et culturelles respectant légende et contexte. Avec autoristation signée ou orale.

 

Alban Biaussat / Picturetank BIA0396145

Vue de Walshoutem (Houtain-l’Evêque), un petit village flamand anciennement sous administration liégeoise et passé en Flandre lors de la fixation de la frontière linguistique en 1963. Bien qu’une forte minorité francophone y résidait alors, ce village n’a pas obtenu de facilités linguistiques lors de la négociation. Il a été rattaché à la commune flamande de Landen lors de la fusion des communes en 1977.

Walshoutem, Flandres, Belgique - 02/07/2011

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. Infos : +33(0)143 15 63 53. Pour toutes utilisations éditoriales et culturelles respectant légende et contexte. Avec autoristation signée ou orale.

 

Alban Biaussat / Picturetank BIA0396168

Champs et maison privée en bordure de Wezembeek-Oppem, une autre des six communes à facilités linguistiques située en territoire flamand autour de Bruxelles.

Wezembeek-Oppem, Flandres, Belgique - 13/05/2011

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. Infos : +33(0)143 15 63 53. Pour toutes utilisations éditoriales et culturelles respectant légende et contexte. Avec autoristation signée ou orale.

 

Alban Biaussat / Picturetank BIA0396130

Le Mont-de-l'Enclus (Kluisbergen). Ce chemin marque la séparation entre la Région flamande (à gauche) et la Région wallonne (à droite). Lieu de promenade populaire, il débouche sur une place où des magasins et restaurants touristiques se répartissent des deux côtés de la frontière.

Mont de l'Enclus, Belgique - 08/05/2011

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. Infos : +33(0)143 15 63 53. Pour toutes utilisations éditoriales et culturelles respectant légende et contexte. Avec autoristation signée ou orale.

 

Alban Biaussat / Picturetank BIA0396119

Café du Lac à La Hulpe (Terhulpen). Le lac est traversé en son milieu par la frontière linguistique. La promenade pédestre qui fait le tour du lac ne manque pas de panneaux indiquant le changement de Région...

La Hulpe, Belgique - 25/04/2011

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. Infos : +33(0)143 15 63 53. Pour toutes utilisations éditoriales et culturelles respectant légende et contexte. Avec autoristation signée ou orale.

 

Alban Biaussat / Picturetank BIA0396048

Ancien moulin à Corswarem, un village francophone passé de Flandre en Wallonie en 1963, proche de la frontière linguistique. Transformé en habitation de location, il appartient au bourgmestre (maire) du village qui habite la grande ferme d'en face.

Corswarem, Belgique - 14/05/2011

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. Infos : +33(0)143 15 63 53. Pour toutes utilisations éditoriales et culturelles respectant légende et contexte. Avec autoristation signée ou orale.

 

Alban Biaussat / Picturetank BIA0396144

Champs à la tombée du jour à Russeignies (Rozenaken), une commune francophone proche de la frontière linguistique. Résoudre la crise communautaire et identitaire belge semble souvent s'apparenter à chercher une aiguille dans une botte de foin...

Russeignies, Flandres, Belgique - 08/05/2011

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. Infos : +33(0)143 15 63 53. Pour toutes utilisations éditoriales et culturelles respectant légende et contexte. Avec autoristation signée ou orale.

 

Alban Biaussat / Picturetank BIA0396086

Tour électrique affublée d'un graffiti politique - "Fourons Wallons" - à Sint-Pieters-Voeren (Fouron-Saint-Pierre). Réputé comme le lieu où la tension communautaire a connu son apogée dans les années 1980, les Fourons ont depuis vu s'établir de nombreuses familles néerlandophones, notamment venues de la Hollande voisine, à la recherche d'habitations meilleur marché et d’exil fiscal, jusqu’à y rendre à nouveau le néerlandais majoritaire depuis 2000.

Fourons Saint-Pierre, Belgique - 17/05/2011

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. Infos : +33(0)143 15 63 53. Pour toutes utilisations éditoriales et culturelles respectant légende et contexte. Avec autoristation signée ou orale.

 

Alban Biaussat / Picturetank BIA0396087

Ancien restaurant indonésien à Hamme-Mille, près de Beauchevain (Bevekom), propriété d'un belge marié à une indonésienne Ils sont tous les deux à la retraite depuis peu après avoir passé vingt ans à servir des plats asiatiques dans ce village calme et peu commerçant.

Hamme-Mille, Flandres, Belgique - 22/04/2011

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. Infos : +33(0)143 15 63 53. Pour toutes utilisations éditoriales et culturelles respectant légende et contexte. Avec autoristation signée ou orale.

 

Alban Biaussat / Picturetank BIA0396089

Maison ancienne sur la place centrale de Hoegaarden.

Hoegaarden, Flandre, Belgique - 27/04/2011

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. Infos : +33(0)143 15 63 53. Pour toutes utilisations éditoriales et culturelles respectant légende et contexte. Avec autoristation signée ou orale.

 

Alban Biaussat / Picturetank BIA0396054

Drogenbos est une des six communes flamandes à facilités linguistiques pour les francophones de la périphérie bruxelloise. Plus populaire que ses voisines, elle a vu arriver depuis les années 1970 de plus en plus de Bruxellois et a été soumise à un processus de gentrification. Ces vieilles maisons prolétaires du centre-ville se trouvent dans une rue qui suit exactement la frontière linguistique.

Drogenbos, Belgique - 09/05/2011

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. Infos : +33(0)143 15 63 53. Pour toutes utilisations éditoriales et culturelles respectant légende et contexte. Avec autoristation signée ou orale.

 

Alban Biaussat / Picturetank BIA0396084

A Moelingen (Mouland), dans les Fourons, maison située face à la frontière séparant la Belgique de la Hollande. Territoire francophone passé en Flandre en 1963, il a été échangé lors d'un "deal" attribuant Comines-Warneton à la Wallonie, près de la France à l'ouest du pays. Réputé comme le lieu où la tension communautaire a connu son apogée dans les années 1980, les Fourons ont depuis vu s'établir de nombreuses familles néerlandophones, notamment venues de la Hollande voisine, à la recherche d'habitations meilleur marché et d’exil fiscal, jusqu’à y rendre à nouveau le néerlandais majoritaire depuis 2000.

Moelingen / Voeren, Belgique - 16/05/2011

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. Infos : +33(0)143 15 63 53. Pour toutes utilisations éditoriales et culturelles respectant légende et contexte. Avec autoristation signée ou orale.

 

Alban Biaussat / Picturetank BIA0396050

Pâturages près de Deux Acren (Twee Acren) en région Wallonne, proche de la frontière linguistique. Cette commune fut intégrée à celle de Lessines (Lessen) en 1977.

Deux Acren, Belgique - 06/05/2011

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. Infos : +33(0)143 15 63 53. Pour toutes utilisations éditoriales et culturelles respectant légende et contexte. Avec autoristation signée ou orale.

 

Alban Biaussat / Picturetank BIA0396062

Enghien (Edingen), en Région wallonne avec facilités linguistiques pour les néerlandophones, est une commune bilingue de fait, assise sur la frontière linguistique. Son bilinguisme est dû à ses racines flamandes (sa francisation date des années 1930) et aux liens économiques tissés entre les commerçants wallons du centre-ville et les habitants francophones et néerlandophones de la ville et de sa périphérie (Herne, néerlandophone, au nord, et Hoves (Hove) et Silly, francophones, au sud).

Enghien, Flandres, Belgique - 21/04/2011

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. Infos : +33(0)143 15 63 53. Pour toutes utilisations éditoriales et culturelles respectant légende et contexte. Avec autoristation signée ou orale.

 

Alban Biaussat / Picturetank BIA0396043

Ecole flamande "De Taalkoffer" à Comines (Komen), commune francophone passée en Wallonie en 1963. En 1980, en l'absence de suffisamment de familles flamandes à Comines pour justifier l’ouverture de l’école et son financement par la Région wallonne, l’administration communale s’oppose à sa création. Un compromis entre les communautés permettra qu’elle voie le jour en échange d’un financement intégral par la Région flamande.

Comines, Belgique - 24/04/2011

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. Infos : +33(0)143 15 63 53. Pour toutes utilisations éditoriales et culturelles respectant légende et contexte. Avec autoristation signée ou orale.

 

Alban Biaussat / Picturetank BIA0396113

Ferme flamande traditionnelle située à proximité de la frontière linguistique entre Opbrakel, en Flandre, et Flobecq (Vloesberg), quartier de la Houppe, en Wallonie. « Vous pourriez me parler en néerlandais » me répondit doucement agacé son propriétaire à qui je demandais l'autorisation de faire des photos. Réalisant que j'étais français, et dès lors fort indulgent pour ma méconnaissance de sa langue, il offrit finalement de me servir quelques bières et de m'aider à tenir les chevaux dans le pré - très tentés de faire tomber la chambre photographique que j'avais installée sur son trépied.

Opbrakel / Flobecq-la-Houppe, Belgique - 23/04/2011

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. Infos : +33(0)143 15 63 53. Pour toutes utilisations éditoriales et culturelles respectant légende et contexte. Avec autoristation signée ou orale.

 

Alban Biaussat / Picturetank BIA0396217

Intersection entre la route R0 et l'autoroute A4/E411 dans la Forêt de Soignes. Ce territoire est devenu récemment un enjeu majeur de la querelle communautaire. Face aux menaces de séparation du pays, les francophones souhaiteraient que la Forêt de Soignes devienne un corridor reliant la Région Wallonne à Bruxelles, afin de garantir la continuité territoriale d’un éventuel futur Etat francophone. Les néerlandophones, par contre, craignent qu’une continuité territoriale entre Bruxelles et la Wallonie affaiblisse encore la présence du néerlandais dans la capitale.

Forêt de Soignes, Belgique - 17/05/2011

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. Infos : +33(0)143 15 63 53. Pour toutes utilisations éditoriales et culturelles respectant légende et contexte. Avec autoristation signée ou orale.

 

Alban Biaussat / Picturetank BIA0396142

Bar à hôtesses sur la Nationale 3 entre Crisnée en Wallonie et Heers, en Flandre. « J'ai une requête un peu hors du commun », ai-je demandé à une des prostituées en mini-jupe installée derrière sa vitrine à néons, alors que j'espérais sa permission de projeter un chicon sur la devanture. « Aucun souci, j'ai déjà à peu près tout entendu » me répondit-elle ! « Sans doute, mais dans quelle langue ?», ai-je oublié de lui demander... Peut être y a-t-il en fait égalité en la matière...

Heers-Crisnée, Flandres, Belgique - 04/07/2011

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. Infos : +33(0)143 15 63 53. Pour toutes utilisations éditoriales et culturelles respectant légende et contexte. Avec autoristation signée ou orale.



top