French English Retour Retour

La Ligne Verte


Alban Biaussat

Au Moyen-Orient, concepts politiques, initiatives diverses et slogans nouveaux apparaissent continument pour prendre la relève des précédents, rapidement épuisés car aussi abstraits et déconnectés les uns que les autres. La Ligne verte — référence politique et juridique centrale du conflit israélopalestinien — offre toutefois une opportunité de visualisation, à défaut peut-être de vision. Tant de pierres, ou pire, ont été lancées en travers de cette ligne virtuelle que plus personne n’a vue hormis ceux qui vivent à proximité et en gardent le souvenir. Le monde entier ne cesse pourtant de l’invoquer comme une réalité tangible. Progressivement tente par une brillante carrière de Messie en cette Terre Sainte, comme tant d’autres visiblement, je décidai de faire apparaître la Ligne Verte. Le procédé photographique me servirait de baguette magique. Plus tard, alors que j’hésitais encore entre plusieurs teintes de vert pour mon ruban de 12 mètres de long et mes boules à peindre et à placer au milieu de paysages, comme autant d’allusions virtuelles a la Ligne, certaines personnes osèrent critiquer mes préférences de départ. “Mais ce n’est pas le vert de la Ligne Verte”, remarquèrent-ils, comme s’ils l’avaient déjà vue pour de vrai ! La Ligne Verte demeure si bien ancrée dans les esprits qu’on veut encore lui accorder une quelconque valeur politique, ambitieuse ou non. Il est en effet des idées politiques comme des tendances et des modes, créées et amplifiées en repentant à satiété les mêmes thèses, jusqu’à n’en faire plus que des slogans. Ce projet se veut un souffle, léger mais suffisamment absurde, dans les grands yeux verts de la supposée solution au conflit Israélo-Palestinien, visant à créer “deux Etats voisins vivant en paix et en sécurité le long des frontières des 1967”. Plus utilement, il s’agit d’offrir aux regards le paysage actuel d’une possible séparation politique, là où ce fut déjà le cas par le passé, et d’améliorer au passage la compréhension des enjeux et implications d’une telle perspective. Il s’agit également de se remémorer la couleur de la Ligne, “branchée” en toutes saisons, ses formes vagues et artificielles aux quatre coins de cette Terre qu’elle entend séparer. L’objectif est d’encourager l’émergence de réflexion critique et de doute, qui permettent d’entrouvrir la porte a des alternatives constructives. Avec le processus d’Oslo du milieu des années 1990, la supposée frontière de 1967 s’est consolidée comme référence obligée et valable de négociation en vue de définir les contours finaux d’un improbable Etat Palestinien “viable” – ou plutôt, pour se faire l’écho d’autres opinions, de la continuation d’une occupation israélienne durable. Représentée constamment sur toute une série de cartes géographiques, elle s’est imposée en tant que Ligne Verte, qualifiant au passage d’in/correction politique bon nombre de sujets, comme les colonies juives de Cisjordanie. Les professionnels et les universitaires informes clameront sans doute que la Ligne Verte date des accords d’armistice de 1949, signes à Rhodes en l’absence de véritable traite de paix, entre une Israël tout juste créée et ses voisins arabes. Elle ne fait donc aucunement référence a la ligne de confrontation de 1967 qui montrerait les positions des forces en présence avant leur entrée en guerre. Beaucoup pourraient cependant s’attendre a ce que la ligne de 1949 soit demeurée inchangée en 1967. Ce serait faire abstraction des effets des tactiques militaires et économiques des parties en conflit durant cette période, visant notamment à pousser la “ligne” de l’autre cote de la “zone” d’armistice là où il y en avait une, comme c’était le cas en particulier dans le Golan et aux alentours de Latroun. À en juger uniquement par les raccourcis pris aujourd’hui par le Mur et la Barrière, dont la légitimité est juridiquement contestée, autour et derrière la Ligne, sans même devoir rappeler leurs profondes intrusions en plusieurs endroits de Cisjordanie, l’on peut sans peine croire a une volonté de pousser toujours un peu plus les limites de l’acceptable. À se promener le long de la Ligne au printemps ou en hiver, elle apparaît en effet bien verte. Elle se révèle pourtant aussi pale et floue a proximité d’un échangeur autoroutier, d’un croisement de routes, au milieu de champs cultivés, de vallées ou de collines désertes et fleuries, de terrains toujours pas déminés, et de zones militaires juxtaposant les sections de murs, de barbelés et de grillages qui constituent la subtilement nommée “barrière de séparation”. Sa valeur comme référence politique demeure cependant d’actualité, même si saturée de discours populaires israéliens et palestiniens variés, voire diamétralement opposés. La Ligne a ses adeptes et ses adversaires de chaque cote: des Sionistes religieux et messianiques affirmant l’identité juive éternelle de la Judée et de la Samarie; aux Palestiniens parmi les plus radicaux refusant toujours de reconnaître Israël; a ceux attires par la contemplations d’options binationales au conflit, ou aux réfugiés palestiniens nourrissant l’espoir d’un retour dans leurs foyers situes en Israël et appréhendant l’établissement de frontières; en passant par les nationalistes et pragmatistes de tous poils convaincus de la nécessite de séparation pour différents motifs. Elle est aussi contestée par ceux qui préféreraient redéfinir des frontières en départageant populations et cultures selon leur présence géographique plutôt que selon les cadres juridiques existants. Pour toutes ces raisons, la Ligne est aveuglante, en ce qu’elle recèle d’espoirs de mettre un jour fin aux violences, mais elle demeure artificielle et floue. Ce projet cherche à représenter visuellement cette ambiguïté, en créant un effet de mouvement de la ligneruban, ou en introduisant de larges boules vertes dans le paysage faite: le chemin entre deux points peut en effet prendre une infinité de cours, une ligne droite n’étant qu’une possibilité. Ce projet entend simplement instrumentaliser la nature et le potentiel visuel de la Ligne Verte comme référence politique. Ce faisant, il tente de communiquer autrement, avec un sourire en coin, un sentiment d’absurdité qui survient parfois à envisager l’établissement de véritables frontières sur cette Terre en ces paysages traverses, si toutefois cela demeure encore seulement souhaitable.


 

Alban Biaussat / Picturetank BIA0174950

Champ cultivé près de l’intersection des routes 977-918 (Golan – Nord).

Palestinien occupé, territoire - 01/08/2005

UTILISATIONS EDITORIALES RESPECTANT LEGENDE ET CONTEXTE. Infos : +33(0)143 15 63 53. Projet disponible pour projet culturel

 

Alban Biaussat / Picturetank BIA0174942

Kibboutz à En Gev, Mer de Galilée (Israël – Nord).

Palestinien occupé, territoire - 01/08/2005

UTILISATIONS EDITORIALES RESPECTANT LEGENDE ET CONTEXTE. Infos : +33(0)143 15 63 53. Projet disponible pour projet culturel

 

Alban Biaussat / Picturetank BIA0174923

Mont Gilboa (Israël / Cisjordanie – Nord).

Palestinien occupé, territoire - 01/08/2005

UTILISATIONS EDITORIALES RESPECTANT LEGENDE ET CONTEXTE. Infos : +33(0)143 15 63 53. Projet disponible pour projet culturel

 

Alban Biaussat / Picturetank BIA0174929

Là où la barrière « touche » la Ligne verte sur le Mont Gilboa (Israël / Cisjordanie – Nord).

Palestinien occupé, territoire - 01/08/2005

UTILISATIONS EDITORIALES RESPECTANT LEGENDE ET CONTEXTE. Infos : +33(0)143 15 63 53. Projet disponible pour projet culturel

 

Alban Biaussat / Picturetank BIA0174980

The Green(er) Side of the Line (2005-2006) - Arbres plantés le long de la Ligne verte, entre moshav Mevav et Jilbun (Israël / Cisjordanie – Nord).

Palestinien occupé, territoire - 01/08/2005

UTILISATIONS EDITORIALES RESPECTANT LEGENDE ET CONTEXTE. Infos : +33(0)143 15 63 53. Projet disponible pour projet culturel

 

Alban Biaussat / Picturetank BIA0174981

The Green(er) Side of the Line (2005-2006) - La Ligne verte sur la barrière, Um El Fahm (Israël / Cisjordanie – Nord-Ouest).

Palestinien occupé, territoire - 01/08/2005

UTILISATIONS EDITORIALES RESPECTANT LEGENDE ET CONTEXTE. Infos : +33(0)143 15 63 53. Projet disponible pour projet culturel

 

Alban Biaussat / Picturetank BIA0174931

« Welcome to hell », la Barrière vue du village de Salem (Israël / Cisjordanie – Nord).

Palestinien occupé, territoire - 01/08/2005

UTILISATIONS EDITORIALES RESPECTANT LEGENDE ET CONTEXTE. Infos : +33(0)143 15 63 53. Projet disponible pour projet culturel

 

Alban Biaussat / Picturetank BIA0174945

Boucher à Barta’a East (Israël / Cisjordanie – Nord-Ouest).

Palestinien occupé, territoire - 01/08/2005

UTILISATIONS EDITORIALES RESPECTANT LEGENDE ET CONTEXTE. AVEC AUTORISATION SIGNEE OU ORALE. Infos : +33(0)143 15 63 53. Projet disponible pour projet culturel Autorisation orale

 

Alban Biaussat / Picturetank BIA0174952

Deux frères vivant des deux côtés de la Ligne à Barta’a, réunis en 1967, après 18 ans de séparation ; à ce jour, seul celui habitant du côté occidental de la ville est titulaire d’une carte d’identité israélienne (Israël / Cisjordanie – Nord-Ouest)

Palestinien occupé, territoire - 01/08/2005

UTILISATIONS EDITORIALES RESPECTANT LEGENDE ET CONTEXTE. AVEC AUTORISATION SIGNEE OU ORALE. Infos : +33(0)143 15 63 53. Projet disponible pour projet culturel Autorisation orale

 

Alban Biaussat / Picturetank BIA0174979

The Green(er) Side of the Line (2005-2006) - Le tunnel: sous l’autoroute 6 qui passe face à Qalqilya (Israël / Cisjordanie – Nord-Ouest).

Palestinien occupé, territoire - 01/08/2005

UTILISATIONS EDITORIALES RESPECTANT LEGENDE ET CONTEXTE. Infos : +33(0)143 15 63 53. Projet disponible pour projet culturel

 

Alban Biaussat / Picturetank BIA0174972

Site de construction du Mur, près de Rantis (Israël / Cisjordanie – Nord-Ouest).

Palestinien occupé, territoire - 01/08/2005

UTILISATIONS EDITORIALES RESPECTANT LEGENDE ET CONTEXTE. Infos : +33(0)143 15 63 53. Projet disponible pour projet culturel

 

Alban Biaussat / Picturetank BIA0174964

Entre Qatane et ce qui est désormais Har Adar, un « trou » large de 200m fut créé dans la Ligne verte en joignant à cet endroit deux cartes à des échelles différentes, utilisées pour tracer la ligne d’armistice ; une erreur corrigée dans la nouvelle Barrière (Israël / Cisjordanie – Centre).

Palestinien occupé, territoire - 01/08/2005

UTILISATIONS EDITORIALES RESPECTANT LEGENDE ET CONTEXTE. Infos : +33(0)143 15 63 53. Projet disponible pour projet culturel

 

Alban Biaussat / Picturetank BIA0174969

Salam et son père Tahar, bergers à Qatane (Israël / Cisjordanie – Centre).

Palestinien occupé, territoire - 01/08/2005

UTILISATIONS EDITORIALES RESPECTANT LEGENDE ET CONTEXTE. AVEC AUTORISATION SIGNEE OU ORALE. Infos : +33(0)143 15 63 53. Projet disponible pour projet culturel Autorisation orale

 

Alban Biaussat / Picturetank BIA0174965

Qatane (Israël / Cisjordanie – Centre).

Palestinien occupé, territoire - 01/08/2005

UTILISATIONS EDITORIALES RESPECTANT LEGENDE ET CONTEXTE. Infos : +33(0)143 15 63 53. Projet disponible pour projet culturel

 

Alban Biaussat / Picturetank BIA0174938

Har Adar, implantation israélienne, et vue sur la partie nord de Jérusalem (Israël / Cisjordanie – Centre).

Palestinien occupé, territoire - 01/08/2005

UTILISATIONS EDITORIALES RESPECTANT LEGENDE ET CONTEXTE. Infos : +33(0)143 15 63 53. Projet disponible pour projet culturel

 

Alban Biaussat / Picturetank BIA0174963

Porte de Jaffa, Jérusalem centre (Israël / Cisjordanie – Centre).

Palestinien occupé, territoire - 01/08/2005

UTILISATIONS EDITORIALES RESPECTANT LEGENDE ET CONTEXTE. Infos : +33(0)143 15 63 53. Projet disponible pour projet culturel

 

Alban Biaussat / Picturetank BIA0174960

Porte neuve, Vieille Ville, Jérusalem Centre (Israël / Cisjordanie – Centre).

Palestinien occupé, territoire - 01/08/2005

UTILISATIONS EDITORIALES RESPECTANT LEGENDE ET CONTEXTE. SANS AUTORISATION. Infos : +33(0)143 15 63 53. Projet disponible pour projet culturel

 

Alban Biaussat / Picturetank BIA0174959

Har Homa, colonie israélienne, avec Bethlehem en arrière-plan (Israël / Cisjordanie – Centre).

Palestinien occupé, territoire - 01/08/2005

UTILISATIONS EDITORIALES RESPECTANT LEGENDE ET CONTEXTE. Infos : +33(0)143 15 63 53. Projet disponible pour projet culturel

 

Alban Biaussat / Picturetank BIA0174966

Colons israéliens en baignade, entre Har Gilo et Jérusalem sud (Israël / Cisjordanie – Centre).

Palestinien occupé, territoire - 01/08/2005

UTILISATIONS EDITORIALES RESPECTANT LEGENDE ET CONTEXTE. SANS AUTORISATION. Infos : +33(0)143 15 63 53. Projet disponible pour projet culturel

 

Alban Biaussat / Picturetank BIA0174943

Wadi Fukin, avec Beitar Ilit en arrière-plan (Israël / Cisjordanie – Centre).

Palestinien occupé, territoire - 01/08/2005

UTILISATIONS EDITORIALES RESPECTANT LEGENDE ET CONTEXTE. Infos : +33(0)143 15 63 53. Projet disponible pour projet culturel

 

Alban Biaussat / Picturetank BIA0174947

Âne blanc à Battir ; dans l’attente du Messie ? (Israël / Cisjordanie – Centre).

Palestinien occupé, territoire - 01/08/2005

UTILISATIONS EDITORIALES RESPECTANT LEGENDE ET CONTEXTE. Infos : +33(0)143 15 63 53. Projet disponible pour projet culturel

 

Alban Biaussat / Picturetank BIA0174977

Belal dans son jardin potager à Battir (Israël / Cisjordanie – Centre).

Palestinien occupé, territoire - 01/08/2005

UTILISATIONS EDITORIALES RESPECTANT LEGENDE ET CONTEXTE. AVEC AUTORISATION SIGNEE OU ORALE. Infos : +33(0)143 15 63 53. Projet disponible pour projet culturel

 

Alban Biaussat / Picturetank BIA0174940

Bergers bédouins en promenade, rencontrés dans la forêt à Yaar Yatir (Israël / Cisjordanie – Sud).

Palestinien occupé, territoire - 01/08/2005

UTILISATIONS EDITORIALES RESPECTANT LEGENDE ET CONTEXTE. AVEC AUTORISATION SIGNEE OU ORALE. Infos : +33(0)143 15 63 53. Projet disponible pour projet culturel Autorisation orale

 

Alban Biaussat / Picturetank BIA0174971

Le désert de Judée (Israël / Cisjordanie – Sud-Est).

Palestinien occupé, territoire - 01/08/2005

UTILISATIONS EDITORIALES RESPECTANT LEGENDE ET CONTEXTE. Infos : +33(0)143 15 63 53. Projet disponible pour projet culturel

 

Alban Biaussat / Picturetank BIA0174954

Vue de la Mer Morte depuis Metsokei Dragot (Israël / Cisjordanie – Sud-Est).

Palestinien occupé, territoire - 01/08/2005

UTILISATIONS EDITORIALES RESPECTANT LEGENDE ET CONTEXTE. Infos : +33(0)143 15 63 53. Projet disponible pour projet culturel

 

Alban Biaussat / Picturetank BIA0174958

Base militaire abandonnée au nord de la Mer Morte (Cisjordanie – Centre-Est).

Palestinien occupé, territoire - 01/08/2005

UTILISATIONS EDITORIALES RESPECTANT LEGENDE ET CONTEXTE. Infos : +33(0)143 15 63 53. Projet disponible pour projet culturel

 

Alban Biaussat / Picturetank BIA0174957

Dessiner l’espoir, intérieur d’une base militaire abandonnée au nord de la Mer Morte (Cisjordanie – Centre-Est).

Palestinien occupé, territoire - 01/08/2005

UTILISATIONS EDITORIALES RESPECTANT LEGENDE ET CONTEXTE. Infos : +33(0)143 15 63 53. Projet disponible pour projet culturel



top