French English Retour Retour

LA GRANDE BORNE (COMMANDE DE LA CDC)


Stéphanie Lacombe

La Grande Borne. La Grande Borne à Grigny, à vingt minutes au sud de Paris, cité HLM de 3700 logements, quinze mille habitants, s'étend sur 90 hectares. L'architecte Émile Aillaux conçoit le site en triangle, aujourd'hui pris entre l'autoroute du soleil, une nationale et la prison de Fleury-Mérogis. Toute la structure de la G.B est basée sur le rêve et l'enfance (aménagement des rues en labyrinthe, batiments en serpentin, mosaïque de dessins, couleurs à profusion, sculptures géantes, sols en dos d'âne) ce qui en fait une cité que l'on peut difficilement apprendre par cœur parce qu'elle recèle des surprises et dissimule des secrets qui en donneront, le moment venu, des lectures multiples et contradictoires. D'autre part, sont occultés du triangle les transports en commun, les voies de passage en automobile, les parkings et surtout les activités commerciales. Les habitants sont contraints de rester chez eux puisqu'il n'existe pas d'activités au sein de la Grande Borne : ce n'est pas une cité autonome réunissant les fonctions essentielles de l'habitat, du travail et des échanges. Comment aménage-t-on son espace intérieur quand celui-ci devient l'enfermement dans l'enfermement ? Ici commence mon projet photographique. J'ai choisi de travailler au cœur du triangle dans le quartier des Enclos (dit des tiroirs (!)) ou la structure des appartements est strictement la même pour tous. Ma démarche est d'être la plus objective possible photographiant les habitants avec un cadrage identique et frontal, conservant pour chacun, une égale distance. La Grande Borne, ce n'est pas l'enfer, ce n'est pas le rêve non plus : c'est comme beaucoup d'autres cités un grand ensemble de moyenne importance dont le développement dépend des services publics. J'y ai trouvé l'humilité. Les gens ne sont pas encombrés d'une fausse culture, plaquée et arrogante dont la liberté d'accès aux rêves reste intacte parce que leur vie est une suite d'actes graves et concrets. Stéphanie Lacombe Ce projet a été réalisé en 2001 avec le soutien de la Caisse des Dépôts et Consignations en partenariat avec l'Ensad.


 

Stéphanie Lacombe / Picturetank LAS0046648

Vue des barres de la Grande Borne de la tour de contrôle de la caserne des pompiers.

Grigny, Essonne, Île-de-France, France - 01/06/2001

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. Infos : +33(0)143 15 63 53.

 

Stéphanie Lacombe / Picturetank LAS0046672

Grigny la Grande Borne

Grigny, Essonne, Île-de-France, France - 01/06/2000

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. Infos : +33(0)143 15 63 53.

 

Stéphanie Lacombe / Picturetank LAS0001897

Alice et Gigi se retrouvent chaque jour, après le déjeuner et passe une bonne partie de l'après-midi ensemble.

Grigny, Essonne (91), France - 01/05/2001

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. AVEC AUTORISATION SIGNEE OU ORALE. Infos : +33(0)143 15 63 53.

 

Stéphanie Lacombe / Picturetank LAS0001910

Jean-François Junior a un mois, il est dans les bras de sa maman.

Grigny, Essonne, Île-de-France, France - 01/05/2001

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. AVEC AUTORISATION SIGNEE OU ORALE. Infos : +33(0)143 15 63 53.

 

Stéphanie Lacombe / Picturetank LAS0001911

Joseph, accompagné de sa chienne noisette de beurre. Si vous cherchez Joseph à la Grande Borne, il suffit de le demander. "On vient de le voir place aux Herbes ! Il discutait tout à l’heure avec le facteur..." Cette figure emblématique du quartier est arrivée à la Grande Borne le 15 septembre 1981. Premier dépaysement : le froid. Il s’installe dans un F3 de la place de la Carpe qui appartenait à un policier. Sa femme et ses enfants le rejoignent depuis l’île de la Réunion. Les gens l’ont aidé à son arrivée et il leur à bien rendu. Il reçoit régulièrement ses voisins pour partager le rhum et donne des habits à la croix rouge et aux Secours Catholique. Il n’a accepté de quitter son appartement que pour rentrer définitivement à la Réunion. "Peut-être que je ne serais pas si dépaysé que ça, les cités il y en a plein là-bas maintenant. Mais c’est malheureusement encore plus «chaud» qu’ici."

Grigny, Essonne, Île-de-France, France - 01/05/2001

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. AVEC AUTORISATION SIGNEE OU ORALE. Infos : +33(0)143 15 63 53.

 

Stéphanie Lacombe / Picturetank LAS0001913

Chez Marie-Louise. « Au 1er étage du 15 rue des Enclos, ce logement vit aux couleurs arméniennes : un CD de Charles Aznavour est posé sur une table basse, la radio diffuse un programme en arménien. Marie-Louise se souvient d’être arrivée il y a trente ans dans un appartement qui sentait encore le neuf et avoir pleuré son XVème parisien les premiers mois. Depuis elle en a fait un refuge qu’elle ne veut pas quitter.»

Grigny, Essonne, Île-de-France, France - 01/05/2001

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. AVEC AUTORISATION SIGNEE OU ORALE. Infos : +33(0)143 15 63 53.

 

Stéphanie Lacombe / Picturetank LAS0001912

Chez Linda et Joël. Quand un magazine a consacré un de ses numéros à la Grande Borne en titrant LA CITÉ QUI FAIT PEUR, Linda s’est retrouvée contre son gré en couverture. Ses deux filles jouent avec leurs nounours et leurs poupées, sous les yeux attentifs du pitbull Roff. Au mur, un tableau de Fresh, un peintre qui mêle couleurs naïves et gros traits noirs : inffluencé par les graffs’. Linda est née à la Grande Borne mais se voit bien habiter un jour ailleurs. Après avoir travaillé à l’association LA MAISON DES PÔTES, elle a fondé FEMMES D'ICI ET D'AILLEURS, une association qui vient en aide aux habitantes de la Grande Borne.

Grigny, Essonne, Île-de-France, France - 01/05/2001

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. AVEC AUTORISATION SIGNEE OU ORALE. Infos : +33(0)143 15 63 53.

 

Stéphanie Lacombe / Picturetank LAS0046669

Grigny la Grande Borne

Grigny, Essonne, Île-de-France, France - 01/06/2001

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. SANS AUTORISATION. Infos : +33(0)143 15 63 53.

 

Stéphanie Lacombe / Picturetank LAS0001914

Mme Barraux habite cet appartement depuis la construction de la cité. Elle s'y sent bien et ne partirait pour rien au monde. Elle est très entourée par son voisinage qui s'occupe, notamment, de ses courses puisqu'elle ne conduit pas.

Grigny, Essonne, Île-de-France, France - 01/05/2001

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. AVEC AUTORISATION SIGNEE OU ORALE. Infos : +33(0)143 15 63 53.

 

Stéphanie Lacombe / Picturetank LAS0001915

Madame Lacombe a préféré être photographiée dans l'appartement de sa fille qui vit juste au dessous de chez elle, avec son mari et son enfant. Elles passent beaucoup de temps ensemble et partagent les mêmes activités.

Grigny, Essonne, Île-de-France, France - 01/05/2001

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. AVEC AUTORISATION SIGNEE OU ORALE. Infos : +33(0)143 15 63 53.

 

Stéphanie Lacombe / Picturetank LAS0046650

Grigny la Grande Borne

Grigny, Essonne, Île-de-France, France - 01/06/2001

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. SANS AUTORISATION. Infos : +33(0)143 15 63 53.

 

Stéphanie Lacombe / Picturetank LAS0001916

Madame Lecuyer vit seule dans son appartement qu'elle a fait refaire il y a maintenant plus de trois ans.

Grigny, Essonne, Île-de-France, France - 01/05/2001

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. AVEC AUTORISATION SIGNEE OU ORALE. Infos : +33(0)143 15 63 53.

 

Stéphanie Lacombe / Picturetank LAS0001917

Partie de Pocker chez Laurent. «Chaque week-end, Laurent et ses voisins se réunissent pour jouer au pocker. On y accepte les longueurs (record 17 heures) mais pas les dettes. Ce jour là, Laurent a plumé ses camarades.

Grigny, Essonne, Île-de-France, France - 01/05/2001

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. AVEC AUTORISATION SIGNEE OU ORALE. Infos : +33(0)143 15 63 53.

 

Stéphanie Lacombe / Picturetank LAS0001950

Sandrine a toujours vécu à la Grande Borne. Ses parents sont arrivés en 1969, la cité n’était pas achevée, il y avait encore des champs de betterave et on circulait entre les bâtiments sur des planches de bois. Aujourd'hui, Sandrine travaille à la maison de quartier. Elle déplore les problèmes d’isolation et quand le voisin du dessus fait trop de bruit en bricolant, elle tape sur les radiateurs. Si Sandrine s’estime heureuse de la Grande Borne, elle remarque que l’ambiance se dégrade : « Avant on sortait en laissant les portes ouvertes, je ne le ferais plus maintenant. D’ailleurs pas mal de gens partent vers d’autres cités ou pour construire...»

Grigny, Essonne, Île-de-France, France - 01/05/2001

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. AVEC AUTORISATION SIGNEE OU ORALE. Infos : +33(0)143 15 63 53.

 

Stéphanie Lacombe / Picturetank LAS0001951

Sid et sa moto. Sid s’est offert un parking insolite dans un appartement de la Grande Borne pour sa 125 Monet Goyon modèle 1951.

Grigny, Essonne, Île-de-France, France - 01/05/2001

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. AVEC AUTORISATION SIGNEE OU ORALE. Infos : +33(0)143 15 63 53.

 

Stéphanie Lacombe / Picturetank LAS0001952

Chez Tata. «Au 5 place du Miroir, Lionnel, un jeune homme de 21 ans, vit au milieu d’un appartement mouvementé. Dans ce F3, on croise sa mère dit "Tata" sa grande soeur et ses deux nièces. On y voit aussi trois chiens, deux chats, deux hamsters et un chinchilla. Seul refuge pour Lionnel, une chambre pour y bricoler des vieux téléviseurs et y fumer quelques cigarettes.»

Grigny, Essonne, Île-de-France, France - 01/05/2001

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. AVEC AUTORISATION SIGNEE OU ORALE. Infos : +33(0)143 15 63 53.

 

Stéphanie Lacombe / Picturetank LAS0001909

Mario, 11 ans s'occupe seul le mercredi après-midi.

Grigny, Essonne, Île-de-France, France - 01/05/2001

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. AVEC AUTORISATION SIGNEE OU ORALE. Infos : +33(0)143 15 63 53.

 

Stéphanie Lacombe / Picturetank LAS0001898

Dans cet appartement, les angelots garnissent tous les murs. Ce petit garçon d'un an et demi se prénomme Ange.

Grigny, Essonne (91), France - 01/05/2001

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. AVEC AUTORISATION SIGNEE OU ORALE. Infos : +33(0)143 15 63 53.

 

Stéphanie Lacombe / Picturetank LAS0046671

Grigny la Grande Borne

Grigny, Essonne, Île-de-France, France - 00/00/0000

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. Infos : +33(0)143 15 63 53.

 

Stéphanie Lacombe / Picturetank LAS0001896

Agnès et Jérôme ont décoré l'appartement à leur manière. Ici, le salon se transforme en salle de jeu.

Grigny, Essonne (91) - 01/05/2001

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. AVEC AUTORISATION SIGNEE OU ORALE. Infos : +33(0)143 15 63 53.

 

Stéphanie Lacombe / Picturetank LAS0001899

Chez Anita la vie est paisible.

Grigny, Essonne (91), France - 01/05/2001

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. AVEC AUTORISATION SIGNEE OU ORALE. Infos : +33(0)143 15 63 53.

 

Stéphanie Lacombe / Picturetank LAS0001900

Valérie n'a pas souhaité être photographiée. La décoration de son appartement lui a pris du temps : c'est le seul où la cloison coulissante (pour séparé le coin repas/cuisine et salon) est utilisée. La fausse pierre est collée à l'envers mais on y prête pas attention. L'ouverture de la cloison a été faite par son mari.

Grigny, Essonne (91), France - 01/05/2001

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. AVEC AUTORISATION SIGNEE OU ORALE. Infos : +33(0)143 15 63 53.

 

Stéphanie Lacombe / Picturetank LAS0001901

Sid et Philippe, deux grands amis, ils se connaissent depuis tout petit. Philippe est bien dans son appartement qu'il a adapté à ses besoins et ses loisirs. Sa collection de whisky trône sur les murs.

Grigny, Essonne (91), France - 01/05/2001

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. AVEC AUTORISATION SIGNEE OU ORALE. Infos : +33(0)143 15 63 53.

 

Stéphanie Lacombe / Picturetank LAS0001902

Chez Clément. Intérieur d'appartement dans le grand ensemble de la Grande Borne à Grigny, Essonne.

Grigny, Essonne (91), France - 01/05/2001

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. AVEC AUTORISATION SIGNEE OU ORALE. Infos : +33(0)143 15 63 53.

 

Stéphanie Lacombe / Picturetank LAS0001903

Dans l'appartement des fillettes, les parents ont préféré fermer la cloison coulissante. Le salon en devient minuscule.

Grigny, Essonne (91), France - 01/05/2001

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. AVEC AUTORISATION SIGNEE OU ORALE. Infos : +33(0)143 15 63 53.

 

Stéphanie Lacombe / Picturetank LAS0001904

Francine reçoit les enfants du quartier et recrée une ambiance antillaise avec la musique. Elle est arrivée du XVIIIème parisien, en 1989. Elle voulait un appartement plus grand pour que ses enfants aient chacun leur chambre. Au fil des années, Francine a découvert la solidarité de la Grande Borne : « A Paris, on est tous isolés. Ici, s’il y a le moindre problème, on est mis au courant. Partir ? Elle n’y compte pas, sauf pour la Guadeloupe.»

Grigny, Essonne, France - 01/05/2001

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. AVEC AUTORISATION SIGNEE OU ORALE. Infos : +33(0)143 15 63 53.

 

Stéphanie Lacombe / Picturetank LAS0001906

Françoise à sa fenêtre, elle ne tient pas a être photographiée. Elle regarde son petit garçon jouer dehors.

Grigny, Essonne, Île-de-France, France - 01/05/2001

TOUTES UTILISATIONS. AVEC AUTORISATION SIGNEE OU ORALE. Infos : +33(0)143 15 63 53.

 

Stéphanie Lacombe / Picturetank LAS0001907

Georges fait la collection des dauphins : de la table basse en verre supporté par un dauphin massif en bronze aux bibelots de la bibliothèque. Aujourd'hui c'est samedi, jour du ménage.

Grigny, Essonne, Île-de-France, France - 01/05/2001

UTILISATIONS EDITORIALES RESPECTANT LEGENDE ET CONTEXTE. SANS AUTORISATION. Infos : +33(0)143 15 63 53.

 

Stéphanie Lacombe / Picturetank LAS0046670

Grigny la Grande Borne

Grigny, Essonne, Île-de-France, France - 00/00/0000

TOUTES UTILISATIONS EDITORIALES. Infos : +33(0)143 15 63 53.



top